Psychomotricienne

Réconcilier le patient avec son corps, tel est l’objectif du psychomotricien. Il utilise le jeu pour rééduquer l’instabilité, les tics nerveux ou les troubles de l’orientation dans le temps ou dans l’espace de ses patients. Un métier sérieux et ludique à la fois.

Au sein de notre association, la psychomotricienne travaille dans le cadre de l’ESA auprès des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées.

 

Nature du travail

Mettre des mots sur les maux

Sur prescription et sous contrôle médical, le psychomotricien rééduque les troubles liés à des perturbations d’origine psychologique, mentale ou neurologique. La thérapie psychomotrice intervient sur des dysfonctionnements du mouvement et du geste : tics nerveux, agitation, difficultés de concentration ou de repérage dans l’espace et le temps, maladies psychosomatiques.

Poser un diagnostic

Le psychomotricien évalue les capacités psychomotrices de son patient et cherche à identifier l’origine de ses difficultés. Pour cela, il prend le temps de dialoguer avec lui. Il établit un projet de soins et anime les séances de rééducation motrice.

Rééduquer

En travaillant sur le corps, le psychomotricien favorise une évolution psychique chez le patient susceptible de lui apporter un meilleur équilibre. La rééducation proposée prend différentes formes : gymnastique, expression gestuelle, relaxation… Et s’adapte aux différents publics. Avec les plus jeunes : jeux de ballon, créations en terre, chansons, danses… Avec les plus âgés : activités d’équilibre, travail sur la mémoire. Chaque séance, individuelle ou collective, vise à procurer au patient une aisance gestuelle et une sensation de bien-être physique.

Compétences requises

De l’imagination

Le psychomotricien met au point toutes sortes d’activités physiques pour favoriser les mouvements, les gestes et l’expression corporelle. Il fait preuve d’imagination et conçoit des exercices de rééducation « à la carte » pour chacun de ses patients.

Plusieurs cordes à son arc

Le psychomotricien utilise tous les outils de communication à sa disposition : informatique, vidéo… Il a également recours aux arts plastiques, à la musique, au théâtre, à la danse… Il recherche en permanence des solutions et des techniques novatrices pour répondre au mieux à la diversité des troubles et des patients qu’il doit rééduquer.

Écoute et dialogue

De la patience, de l’écoute et du tact sont nécessaires pour obtenir l’adhésion active du patient et donc de meilleurs résultats. Un solide équilibre (personnel et émotionnel) est également indispensable pour exercer ce métier dans de bonnes conditions. Face à des patients fragilisés, en difficulté avec leur corps, une attention bienveillante est de mise. La réussite d’une thérapie psychomotricienne repose aussi sur la qualité des entretiens préliminaires à la rééducation.

Contactez nous !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message